December 21

Nourrir l’embryon à l’intérieur

0  comments

Comment renouer avec la nature ce Nouvel An

J'écris aujourd'hui le matin du solstice d'hiver assis dans ma maison bien isolée et chaleureuse éclairée par une lumière électrique. Mon ventre est plein et mon corps est enrichi de suppléments et vitamines. Grâce à internet, je peux communiquer avec des gens proches et lointains.


Mais imaginez ce qu'aurait été ce jour il y a mille ans, même quelques centaines d'années… Imaginez l'obscurité éclairée seulement par quelques bougies vacillantes. Imaginez le froid. Imaginez que la seule nourriture soit ce que vous avez réussi à stocker ou à conserver des récoltes d'été et d'automne. Imaginez l'isolement. Imaginez la peur de ce pourrait bouger dans la nuit noire et froide ?


La technologie et la culture nous ont-elles donné à nous humains la maîtrise de la nature ?

Peut-être, mais je n'en suis pas si sûr. Nous, les humains, faisons partie de la nature, nous ne sommes pas les maîtres de la nature. Nous avons évolué pour suivre les cycles de la nature. Le cycle des saisons est inscrit dans notre ADN, câblé dans notre cerveau. Même si nous essayons de nous isoler de la nature grâce à la technologie, notre santé physique, notre bien-être émotionnel et notre connexion à la spiritualité dépendent de la vie en harmonie avec la nature. Cela signifie comprendre et respecter comment les changements de saisons affectent notre énergie vitale.

Plein hiver, le point le plus profond de l'élément Eau

Le nadir des cycles de la nature


Dans le cycle des cinq éléments, nous sommes maintenant au point le plus profond de l'élément Eau. C'est le moment le plus yin de l'année.  L'élément Eau est une énergie très yin qui est devenue immobile et tournée vers l'intérieur. L'Eau est associée à la nuit, à l'hiver et à la mort. L'Eau se transforme en glace, la lumière s'estompe, la sève s'enfonce profondément dans les racines des arbres. Tout dort. C'est le nadir des cycles de la nature, un temps d’immobilité, de repos et d’introspection.

la première petite étincelle de nouvelle vie


C'est aussi le moment de la conception, le moment dans l'obscurité où la première petite étincelle de nouvelle vie est allumée. Au milieu du yin, yang est né. C'est la voie de la nature. Ce n'est que par la mort de l'ancien que le nouveau peut respirer et vivre. Cela est vrai à la fois du macrocosme de la nature et du microcosme de notre propre être. Sans l'hiver de notre âme, il ne peut y avoir de printemps.

Nous ne sommes plus alignés sur la nature

Respectons-nous vraiment cela dans nos vies modernes? Non, nous ne sommes pas alignés avec la nature ... avec notre propre nature. Nous commençons notre année universitaire à l'automne lorsque l'énergie de l'univers commence à décliner. Nous prévoyons de continuer à travailler à pleine capacité jusqu'au début de l'hiver. Nous avons une frénésie de dépenses, de voyages et de fêtes à Noël…

Puis, à la nouvelle année, nous prenons nos résolutions trop ambitieuses et comptons faire un bond en avant avec vigueur. Est-ce que cela arrive ? Non, la plupart d’entre nous finissent par s’écraser en janvier avec le «blues» et, en février, lorsque l’énergie de l’univers commence à se réveiller, nous sommes épuisés par le trouble affectif saisonnier, la dépression, le rhume et la grippe.

Sagesse des cinq éléments pour l'hiver

  •   Réduisez vos activités, reposez-vous plus, dormez plus longtemps.
  •   Habillez-vous pour la saison, pas pour la mode. Gardez vos reins au chaud.
  •   Mangez beaucoup des mêmes aliments locaux de saison que vos ancêtres ont mangés en hiver: légumes racines, courges, fruits secs, noix, chou fermenté etc.
  •   Lorsque le soleil brille, sortez et absorbez le yang qi du soleil à travers vos yeux et votre peau.
  •   Prenez le temps de l'introspection et de la réflexion.
  •   Rêvez vos rêves et planifiez vos projets, mais attendez, le temps de l'action est le printemps.


Honorer les ténèbres - honorer le retour de la lumière

Lever du soleil du solstice d'hiver à Newgrange, Irlande

Les cultures autochtones traditionnelles ont toujours honoré ce moment du retour de la lumière. Elles ont célébré avec le feu et la lumière, avec de la bonne nourriture, avec des chants et des danses et avec des histoires et des contes. C'est bien et nous serions avisés d'en faire de même. Cependant, nous devons nous rappeler que ce que nous honorons est la première étincelle d'une nouvelle vie, pas sa pleine floraison. L'étincelle de lumière qui a été allumée, doit être nourrie et gardée, pas attisée à une intensité de courte durée. Autour de nous, l'univers dort encore. L'heure du vol viendra, mais ce n'est pas tout de suite.


Nourrir l'embryon à l'intérieur

Gardez l'embryon au chaud et en sécurité

Considérez-vous comme un œuf. À l'intérieur de la coquille protectrice de l'œuf, l'embryon qui est votre potentiel se forme lentement, cellule par cellule. Gardez l'œuf au chaud et en sécurité jusqu'à ce que vous soyez vraiment prêt à éclore. Ne fendez pas l'œuf ouvert et attendez-vous à ce qu'un oiseau complètement formé émerge et prenne son envol.


Peut-être que, au fond de sa coquille, l'embryon est en train de rêver, de rêver son âme, de rêver sa raison d'être. Alors aussi avec vous, en cette période hivernale, rêvez vos rêves, mais rêvez-les doucement. C'est le moment d'écouter intérieurement. L'élément eau est lié à la sagesse intuitive. Que ce stade embryonnaire soit un moment où vous laissez toutes les croyances et les peurs du passé se dissoudre dans le calme et les ténèbres. Attendez l'allumage de l'étincelle et écoutez ce que l'univers cherche à faire naître en vous.

Qu'est-ce que la vie vous demande ?

La lumière intérieure est la lumière universelle

Pour reprendre les mots de Viktor Frankl:

<<Ne demandez pas ce que vous cherchez dans la vie. Demandez plutôt ce que la vie attend de vous.>>

L'une des leçons les plus profondes que j'ai apprises en vivant en harmonie avec la nature est que je ne fais pas simplement partie de la grande intégrité de la nature, je suis cette intégrité. La lumière allumée en moi n'est pas ma lumière, mais la lumière universelle… et cette lumière a son propre but.

renouer avec la nature ce Nouvel An

Prendre son envol – une retraite pour le Nouvel An

29 décembre 2020 - 1er janvier 2021

La Source lieu de retraite en Ardèche

Rejoignez-nous pour une retraite spéciale de Nouvel An pour célébrer et réaffirmer vos dons uniques et votre pouvoir de manifester vos rêves.


Animé par Nick Hudis et Kalyani Ma Mukti (Sandrine Periquet)

Les réservations se terminent le 23 décembre

Auteur

Nick Hudis

Nick Hudis et sa compagne Kalyani Ma Mukti (Sandrine Periquet) sont les gardiens et enseignants spirituels résidents à La Source en Ardèche, lieu de retraites et de séjours de bien-être. Vous pouvez en savoir plus sur eux et leur travail ici.


Tags


Add a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

La Source

Lieu de ressourcement en sud Ardèche

Retraites individuelles - coaching - bien être - accueil de groupes

Ce site utilise des cookies pour améliorer l'expérience de l'utilisateur. Vous acceptez en utilisant le site plus loin. Politique de confidentialité

en_GBEnglish (UK)